L’humanité de MILOU…

Publié le par MILOU

Chez Milou, même si la nature canine ne perd jamais ses privilèges, on remarque un mouvement général vers l’hominisation. Dans le train qui l’emmène au port, il s’appuie à la barre de la fenêtre comme un enfant

(Au Congo p.1) ; guéri par le médecin du bord suite à une morsure de perroquet, il se dresse aussitôt sur ses pattes arrière et se met à danser : la joie, sentiment « noble », le rapproche des hommes

(Congo p.4).

Il rit et pleure comme un enfant qui contrôle mal ses émotions…

 

 

Lorsque les Pygmées en font leur chef, il arbore la couronne avec une dignité Royale : « Approche, à féal sujet… », dit-il à Tintin qu’il vient de doubler dans la carrière des honneurs (Congo p.50). Même s’il est moins bavard, il manie toujours le langage des hommes avec esprit et un sens exact de la repartie… C’est cette langue, qu’il utilise avec ses congénères, les chiens et les autres animaux… S’il ne tutoie pas n’importe qui et snobe quelque peu les chiens peaux-rouges (Amérique p.16), il reste déférent à l’égard des bêtes que leur taille rend impressionnantes : « Bonjour, Madame la vache ! »…

 

 

La poussée vers l’hominisation ne signifie pas une aliénation complète à l’image de l’homme. Le chien résiste au dressage qui lui ferait perdre son identité canine… Mieux, on verra MILOU de plus en plus conscient de sa nature animale, une fois que Tintin aura perdu la toute puissance imaginaire qui le caractérise au début, il sera chien et fier de l’être…

 

Lorsque le Sheik Patrash Pasha insulte Tintin en le traitant d’  « espèce de chien », Milou rétorque, blessé dans sa dignité : « Et vous, espèce d’homme ! » (Cigares du Pharaon, p.15)… Lorsqu’il jure, il n’hésite pas à dire « Nom d’un homme ! » car acquiert peu à peu, une conscience autonome qu’Hergé nous montrera sous la figure d’un bon et d’un mauvais ange aux formes canines… (Tibet, p.19) 

 

 

La même dualité irréductible qui existe chez les hommes gouvernera le monde animal ; Le mauvais Ange pousse MILOU vers l’alcool tandis que le bon en appelle à sa dignité animale : « C’est du whisky, misérable créature ! De l’alcool !... Cet alcool qui ravale la bête au rang de l’homme ! » (Tibet p.19). La conscience de sa différence émergera lentement chez MILOU et n’apparaîtra qu’après la scission du couple primitif et la séparation de l’univers humain et celui des animaux… De même que les peuples colonisés ont retourné contre les Européens leurs arguments intellectuels et que l’indépendance a d’abord été exigée par la partie la plus « éduquée » de la population, de même MILOU, sans qu’il passe pourtant à la révolte ouverte, conquiert son indépendance animale et retournera contre les humains leurs leçons de savoir-vivre… 

 

 

Dans l’univers primitif, l’anthropocentrisme tend à prévaloir à tous les degrés de l’échelle du vivant et il marque d’un sceau indélébile l’ensemble du règne animal… La plupart des animaux s’expriment comme des hommes à l’exemple de MILOU… En le voyant, un singe s’étonne : « Quel étrange animal ! » (Congo, p.16).

 

 

Un boa avale MILOU et se fait cette réflexion : « ça va mal ! Je devrais prendre un peu de bicarbonate de soude… » (Congo, p.34). MILOU, qui reste dans son ventre comme Jonas dans la baleine, perce le boa pour se créer une issue…

Ses pattes sortent seules ainsi que sa queue et transforment le reptile en un animal nouveau et fabuleux… Le boa est le premier étonné de cette métamorphose : « ça, par exemple, c’est curieux !... je ne m’étais jamais aperçu que j’avais des pattes » (Congo, P.34)…

 

La poussée vers l’hominisation a cependant une limite, certains animaux ne parlent pas, ou bien, ils répètent bêtement comme le perroquet… De plus, seul parmi les humains, Tintin comprend le langage des bêtes ; pour les adultes ordinaires, MILOU aboie simplement… Cette tendance à l’hominisation est contrebalancée par une poussée inverse vers l’animalité… Tintin est le premier à se sentir attiré par les formes animales, tant il est proche de son compagnon d’Aventures…

Lorsque MILOU est enlevé par le singe, Tintin se métamorphose aussitôt en revêtant la dépouille d’un autre singe qu’il vient de tuer… Il grimpe sur l’arbre où se trouve son fidèle compagnon et dialogue sans problème avec le chapardeur, dans son langage simiesque (Congo, P.25)…

 

 

Dans sa vie d’homme, Tintin garde la démarche souple et ondoyante des félins ; il saute, rebondit, grimpe aux endroits les plus inaccessibles ; c’est un chat, l’animal avec lequel, il présente de nombreuses affinités… Sa sympathie avec l’univers animalier atteint parfois une dimension mythologique…

 

Dans « Le Temple du Soleil », on le voit être attaqué par un condor (p.20)… Tintin utilise l’oiseau mythique et fabuleux pour s’en faire un parachute… Ne formant qu’un seul être avec le condor, il descend du ciel sous les yeux de ses compagnons sidérés… Mi-homme et mi-oiseau, il prend dans cette scène la figure du « Démon-Oiseau », une des divinités du panthéon pré incasique…

 

 

La capacité de transformation de Tintin, lui permet en outre de manifester le lien privilégié qui l’unit à MILOU… Ils se métamorphosent parfois, en un seul être, homme ou animal et échappent à leurs poursuivants tout en reformant, un instant le couple primitif…

Animal : dans « Tintin au Congo », on les voit se promener tous deux dans la peau d’une girafe…

Homme : dans « Le Lotus Bleu », Tintin se déguise en général japonais et MILOU forme la bedaine-postiche de son maître…

Dans toutes ses Aventures avec Tintin, MILOU est sans cesse à ses cotés…

En fait, MILOU est tout simplement, la représentation de « l’homme » sous une forme animal doté de sens « HUMAINS » et d’une capacité à s’exprimer assez exceptionnelle…

MILOU est plus que le chien de Tintin, c’est avant tout son « MEILLEUR AMI »…

J’aimerais remercier Monsieur Sébastien Leroux pour la rédaction de ce merveilleux article…

A bientôt pour de nouvelles Aventures…

A+++ MILOU…

 

 

Commenter cet article

MILOU 18/07/2006 23:29

COUCOU et MERCI pour mon ami Sébastien qui est un grand Monieur et à L'ESPRIT
+
++qu'hergéen
MILOU...

MILOU 12/07/2006 15:55

COUCOU mon cher Chris de Planetintin à voir et revoir avec toujours autant de plaisir...
Je voulais simplement te remercier car ceci me fait chaud au COEUR!
J'aimerais ajouter combien l'amitié est grande dans le Monde des Aventures et de Monsieur Hergé... Rien n'a changé et ceci est encore un merveilleux Hommage que nous lui rendons toutes et tous...
BRAVO et à bientôt...
MILOU... )') )')

Christian 10/07/2006 16:15

Magnifique!!! Que dire de plus sur ces textes qui nous font découvrir Milou sous un autre jour. Bravo !!!

MILOU 09/07/2006 14:12

COUCOU tintinmilou...
Ceci est entièrement normal et le souligne, si certains mots vous semblent étrages, n'hésitez pas à m'en demander la traduction...
Je viens de rentrer d'une Brocante de ce dimanche matin 9 juillet et y ai découvert quelques petites choses tintinesques agréables et le tout accompagné du Soleil...
A+++ PLUCHES, PUCES et dirais même PLUS...
MILOU...

TINTIN-MILOU 09/07/2006 12:20

RE-RE-RE-COUCOU,

Merci pour cette petite traduction, utile pour comprendre ce que tu souhaite dire...

Encore merci...

A+++ TINTIN-MILOU... )```)...

(^_^)...